Rassemblement à Marseille

A la Toussaint 2021, toute la famille ignatienne est invitée à se rassembler à Marseille pour aller au large, à la rencontre de l’autre, à la découverte d’initiatives de fraternité et d’accueil.
Mais pourquoi Marseille ? Qu’a cette ville de particulier ?

Réponse de Bernard Ricci, membre de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX) et de l’équipe de pilotage du rassemblement.

Marseille, plus ancienne ville de France.
Marseille, ville de l’exil.
Marseille, ville de l’accueil, ville du métissage, ville de tous les contrastes.

Venez déambuller dans cette ville, à la découverte de la vie de Marseille, la vie de ses habitants, la vie spirituelle, la vie sociale…

On vous attend, venez nombreux !

« Marseille appartient à qui vient du large », dit Blaise Cendrars.
Ville monde, port ouvert sur la Méditerranée, berceau du Christianisme en France, cité placée sous la protection de la « Bonne Mère » et premier diocèse au monde à être consacré au Sacré-Cœur, métropole aux quartiers insalubres où la misère s’étale au grand jour, terre de rencontre avec l’Islam, ville olympique en 2024 pour la voile et fan de football, territoire à l’accent chantant et au parler coloré, seule ville à avoir un parc naturel national sur son territoire (les calanques), Marseille fascine, dérange, émerveille, bouleverse, met au large.

Venir à Marseille, c’est découvrir un monde qui pousse à l’ouverture et donne envie d’inventer la fraternité à laquelle nous aspirons tous. Marcher dans Marseille, c’est découvrir avec ses pieds l’urgence de la conversion, la nôtre d’abord, mais aussi celle de nos familles et communautés. Contempler le large depuis Marseille, c’est découvrir qu’il est toujours possible de rêver et de se mettre au service d’un monde plus juste et fraternel.

A Marseille, sortir dans la ville fait entrer dans l’Évangile.

La famille ignatienne : une histoire fortement liée à la ville de Marseille

La famille ignatienne a aussi une longue histoire à Marseille. La première maison des jésuites du XVIIe se visite dans le quartier populaire du panier. Aujourd’hui, les jésuites sont présents dans deux établissements scolaires, l’un dans les quartiers sud plutôt bourgeois, l’autre dans les quartiers nord au milieu des cités. Un projet de troisième collège à forte mixité sociale est à l’étude dans les quartiers nord. Ils animent le sanctuaire « Saint-Ferréol », l’église du Vieux-Port, et sont impliqués avec d’autres ignatiens dans les activités spirituelles du diocèse. Autre œuvre jésuite importante à Marseille, le Centre Laennec, pour les étudiants en médecine. La communauté jésuite habite en partie en HLM, en partie dans une nouvelle maison près de la place Joliette avec un nouvel espace apostolique qui sera animé avec la famille ignatienne.

De Marseille, de nombreux missionnaire ignatiens sont partis au large en prenant le bateau : des sœurs Auxiliatrice pour la Chine, des Pères Blancs pour le Maghreb, des jésuites pour le Proche et le Moyen-Orient.

Enfin, il y a 100 ans, Claire Monestès fondait à Marseille La Xavière, des religieuses ignatiennes qui portent l’élan missionnaire de saint François-Xavier, un des premiers compagnons de saint Ignace.

Bref, une ville à la fois signifiante, inspirante et parlante pour rassembler la famille ignatienne !

Pour aller plus loin