8000 participants sont attendus à Marseille pour le rassemblement de la famille ignatienne. Pour faire l’expérience d’une Église en sortie et favoriser la rencontre avec les marseillais, le logement se fera notamment chez l’habitant. Tous les marseillais sont ainsi sollicités pour accueillir un ou plusieurs participants.

Vivre une fraternité missionnaire

La rencontre sera au coeur du rassemblement.
Dans la belle ville de Marseille, les participants seront invités à expérimenter la « culture de la rencontre » sans laquelle il est impossible de construire une fraternité universelle, répondant ainsi à l’appel du pape François :

« Ce qui est bon, c’est de créer des processus de rencontre, des processus qui bâtissent un peuple capable d’accueillir les différences. Outillons nos enfants des armes du dialogue ! Enseignons-leur le bon combat de la rencontre ! » (Fratelli Tutti 217)

 

Les Marseillais ouvrent leurs portes

Pour que le séjour des participants soit le plus ancré possible dans la réalité marseillaise, le choix a été fait d’un logement dans des familles marseillaises.

Une belle manière de rencontrer les marseillais sera ainsi de se laisser inviter chez eux. Quoi de plus simple en effet pour se rencontrer et dialoguer en vérité que de partager le même toit et de discuter autour d’un petit-déjeuner ?

Héberger un tel nombre de personnes, quel défi ! C’est le pari que nous faisons, parce que nous savons que lors d’échanges informels, les uns et les autres expriment dans la simplicité ce qu’ils vivent et ce qui les fait vivre !

>> Si vous avez une chambre libre, ou si vous avez des amis, même d’une autre religion, qui en ont, n’hésitez pas à nous l’indiquer à logement.ignace2021@gmail.com ou rendez-vous sur la page Enregistrement d’un Logement.

Multiplier les occasions de rencontre

D’autres occasions de rencontres sont prévues au fil du rassemblement. Les participants iront à la rencontre des acteurs de terrain, œuvrant pour la justice, le dialogue interreligieux, l’accueil des réfugiés, la lutte contre la misère, l’apprentissage de la fraternité.
Le samedi 30 octobre, un temps de déambulation en petits groupes est prévu dans la ville, où les rencontres, chemin faisant, se feront spontanément.

L’accueil dans les paroisses marseillaises le dimanche 31 octobre offrira une autre occasion de rencontres avec les chrétiens marseillais. Enfin, le déjeuner partagé le dimanche à l’issue de la messe sera un moment propice pour discuter entre chrétiens venant d’horizons variés.