La spiritualité ignatienne

Qu’est-ce que la spiritualité ignatienne ?

La spiritualité ignatienne et le trésor des Exercices spirituels proposent une nourriture pour la vie intérieure, une aide pour discerner, faire des choix et décider librement. Autant de choses si précieuses pour l’époque que nous vivons. De nombreuses personnes en vivent et il est important de se retrouver et de se réjouir de cette grâce et de discerner comment être présents dans ce monde et davantage au service de l’Église.

P. François Boëdec sj

Provincial des jésuites d’Europe occidentale francophone

La spiritualité ignatienne se caractérise par les points suivants :

  • le discernement spirituel : une attention aux mouvements intérieurs qui aide à déceler l’appel libérant de Dieu et à prendre une juste décision ;
  • la relecture : une reprise, dans la durée, non seulement sur ce que l’on a fait mais sur ce que cela nous a fait ;
  • le Magis (qui signifie « davantage ») : le désir d’engager sa liberté concrètement, de faire un pas de plus en vue d’une vie plus libre et plus fructueuse ;
  • un regard positif : un a priori de bienveillance sur les hommes et le monde qui sont sauvés par Dieu. Avant de juger ou de condamner, écouter jusqu’au bout ;
  • la volonté d’aller par-delà les frontières : pouvoir être à la fois auprès des déclassés du système scolaire et auprès des meilleurs élèves, s’engager dans la liturgie comme dans des questions de bioéthique, considérer le monde non plus comme composé d’entités séparées mais interdépendantes entre elles ;
  • la contemplation dans l’action : prière et action dans le monde ne s’opposent plus. S’engager dans le monde, c’est collaborer à l’action créatrice de Dieu à l’œuvre aujourd’hui

Sur les traces de saint Ignace, la spiritualité ignatienne propose de vivre la rencontre avec Dieu au plus intime de notre être.

D’où viennent les Exercices spirituels ?

En 1521, à la suite de la bataille de Pameplune, Ignace de Loyola est blessé et subit une longue convalescence. Dieu commence en lui un long travail de conversion. Ce temps sera celui où l’Esprit Saint le guidera dans sa décision de suivre le Christ. Il vit par la suite une expérience spirituelle dont il transpose l’essentiel dans les Exercices Spirituels.

L’allégresse vient de Dieu

Quand je pensais à ce qui est du monde je m’y complaisais beaucoup ; mais quand ensuite, fatigué, je cessait d’y penser, je me trouvait aride et insatisfait. En revanche, quand je rêvais d’aller nu-pieds à Jérusalem, de ne plus manger que des herbes, de me livrer à toutes les austérités comme les saints, non seulement j’étais consolé quand je méditais sur de telles pensées, mais même après les avoir quittées, je restais satisfait et allègre.

Mais je ne faisais pas attention à cela et ne m’arrêtais pas à peser cette différence jusqu’à ce que, une fois, mes yeux s’ouvrirent un peu : je commençai à m’étonner de cette diversité et à faire réflexion sur elle; saisissant par expérience qu’après certaines pensées je restais triste et après d’autres allègre, j’en vins peu à peu à connaître la diversité des esprits qui m’agitaient, l’un du démon, l’autre de Dieu.

Ignace de Loyola

D’après Le Récit, vie d’Ignace de Loyola racontée par lui-même, § 8. Collection Christus n°65, DDB, 1988

Discerner et décider librement

Le discernement spirituel ignatien consiste dans une attention aux mouvements intérieurs qui aide à déceler l’appel libérant de Dieu et à prendre une juste décision. L’attention à ces mouvements intérieurs, la dynamique de notre désir, la force et le contraste des images peuplant notre imaginaire, l’expérience de la tristesse et de l’allégresse éprouvées “affectivement” : voici le point de départ de la spiritualité ignatienne.
La spiritualité ignatienne conduit à une forte personnalisation de la relation de chacun avec Dieu.

Les Exercices spirituels sont l’un des fruits les plus importants de l’itinéraire de conversion d’Ignace, laissé en héritage à toute l’humanité comme un instrument privilégié pour montrer le chemin vers Dieu.

P. Arturo Sosa

Supérieur général de la Compagnie de Jésus

Chercher et trouver Dieu en toutes choses

En faisant mémoire du passé dans la foi, nous pouvons y lire un chemin, et voir là où Dieu nous a conduits.
Toute notre vie est donc l’occasion de rencontrer Dieu, de découvrir sa présence, son action, de le suivre et de le servir.

En se mettant à l’écoute des mouvements intérieurs qui nous habitent (désolation, consolation), la spiritualité ignatienne nous aide à discerner et à choisir, en toute connaissance de cause et par une libre décision, ce que Dieu a choisi pour nous. C’est la rencontre des deux volontés, des deux désirs, celui de Dieu et le nôtre, qui nous conduit au bonheur.

Le désir premier de saint Ignace était d’« aider les âmes » et cela pouvait se vivre de multiples façons : une conversation en profondeur avec quelqu’un, l’aide aux plus pauvres, l’annonce de la Parole de Dieu à une personne ou devant une foule, la transmission d’un savoir, parfois technique, ou l’occasion donnée de faire une expérience et d’en tirer profit ; tout peut être spirituel.

Pour aller plus loin

Par ce mot d’Exercices spirituels, on entend toute manière d’examiner sa conscience, de méditer, de contempler, de prier vocalement et mentalement.

Ignace de Loyola

Exercices spirituels §1