Le rassemblement

Rendez-vous à Marseille

Du 30 octobre au 1er novembre 2021, la famille ignatienne  se donne rendez-vous à Marseille pour un grand rassemblement sur le thème Au large avec Ignace ! Tous saints – Marseille 2021.

Ce rassemblement s’inscrit dans le cadre de l’année ignatienne annoncée par le P. Arturo Sosa sj, supérieur général de la Compagnie de Jésus, qui s’ouvrira le 20 mai 2021 et s’achèvera le 31 juillet 2022. Elle célébrera deux événements marquants :

  • le 500e anniversaire de la blessure d’Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus. Blessé par un boulet de canon pendant la bataille de Pampelune le 20 mai 1521, il commence un chemin de conversion lors de sa convalescence et entre dans une vie nouvelle avec le Christ ;
  • le 400e anniversaire de la canonisation de saint Ignace de Loyola et de saint François Xavier, le 12 mars 1622.

Pendant trois jours, 8 000 participants partageront la joie d’être ensemble et d’expérimenter une Eglise « en sortie », qui va à la rencontre de l’autre, là où on ne l’attend pas.

Tous seront invités à aller au large, à la découverte des signes de fraternité dans notre monde bouleversé.
A Marseille, ville cosmopolite et ouverte sur le monde, ils iront à la rencontre des acteurs de terrain, œuvrant pour la justice, le dialogue interreligieux, l’accueil des réfugiés, la lutte contre la misère, l’apprentissage de la fraternité…
Ils expérimenteront la joie d’une « Église en  sortie » : « une communauté de disciples missionnaires qui prennent l’initiative, s’impliquent, qui  accompagnent, portent du fruit et fêtent » (La joie de l’Évangile, n°24). Ce  rassemblement expérimente  la « culture  de  la  rencontre » sans  laquelle  il  est  impossible  de construire une fraternité universelle.
Il sera à l’image d’une fête de famille vécue à l’occasion de la Toussaint : un  temps pour  célébrer  ensemble,  découvrir  les  différents  visages  de  la famille ignatienne  et  partager  ce qui l’anime et la fait vivre : une spiritualité qui touche à la vie concrète, qui aime Dieu et le monde dans un même élan. Tous veulent vivre ensemble l’expérience fondamentale d’Ignace de Loyola : se laisser transformer en profondeur par le Christ et ainsi être mis au large avec Lui.

Qu'est-ce que "Au large avec Ignace" ?

Thierry Lamboley, jésuite et membre de l’équipe de pilotage du rassemblement, présente l’événement.

Pourquoi participer au rassemblement Au large avec Ignace ?

Vous êtes tous invitez à aller au large pour…

  • vivre un temps de fraternité, expérimenter un moment à la fois spirituel et festif, et goûter la joie d’une « Eglise en sortie ».
  • vivre une conversion personnelle et collective, comme l’a expérimenté saint Ignace. Après avoir été blessé à la bataille de Pampelune, Dieu commence en lui un long travail de conversion.
  • découvrir ou approfondir la spiritualité ignatienne, fruit de l’expérience spirituelle de saint Ignace et rencontrer la famille qui partage cette spiritualité  ?
  • découvrir Marseille, ville cosmopolite et ouverte sur le monde, partir à la découverte des signes de fraternité dans notre monde bouleversé et à la rencontre d’acteurs de terrain œuvrant pour la justice, le dialogue interreligieux, l’accueil des migrants, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion… afin d’expérimenter une “culture de la rencontre” sans laquelle il est impossible de construire une fraternité universelle.
    Découvrez le programme de l’événement Au large avec Ignace, temps fort de l’Année ignatienne :

    Ce qui est bon, c’est de créer des processus de rencontre, des processus qui bâtissent un peuple capable d’accueillir les différences. Outillons nos enfants des armes du dialogue ! Enseignons-leur le bon combat de la rencontre !

    Pape François

    Fratelli Tutti 217

    Année ignatienne : « Voir toute chose nouvelle en Christ »

    C’est la devise choisie pour l’année ignatienne, annoncée par le P. Arturo Sosa, supérieur général de la Compagnie de Jésus :

    Pendant cette Année ignatienne, je souhaite que nous nous focalisions sur l’appel à nous laisser convertir par le Seigneur, en nous inspirant de l’expérience personnelle d’Ignace. Nous demandons la grâce d’être renouvelés par le Seigneur. Nous souhaitons découvrir un nouvel enthousiasme intérieur et apostolique, une nouvelle vie, de nouvelles façons de suivre le Seigneur.

    Arturo Sosa

    Supérieur général de la Compagnie de Jésus

    En 1521, Ignace de Loyola est en convalescence dans la maison familiale, après avoir été blessé à la jambe pendant la bataille de Pampelune. Dieu commence alors en lui un long travail de conversion. Toute la famille ignatienne désire faire mémoire de ce moment privilégié où l’Esprit Saint a guidé un homme dans sa décision de suivre le Christ. L’événement Au large avec Ignace est l’occasion de découvrir, commémorer et s’inspirer de la conversion d’Ignace suite à sa blessure à la bataille de Pampelune.

    Qui est invité ?

    8 000 personnes sont attendues, dont 3 000 jeunes.

    Religieuses, religieux, amis des congrégations ignatiennes, membres de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX), du Mouvement Chrétien des Cadres et dirigeants (MCC), du Chemin Neuf, du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ), élèves ou anciens élèves des établissements scolaires sous tutelle ignatienne et toute personne souhaitant découvrir la spiritualité ignatienne, jeunes, adultes et familles, avec ou sans enfants.

    Certains temps seront communs à tous, d’autres seront spécifiques en fonction des âges (enfants, adolescents, adultes, familles). Pour en savoir plus, consultez le programme.

    Ayez le désir de construire un monde meilleur (…), je vous le demande : soyez les acteurs du changement, de l’avenir.

    Je vous demande d’être constructeurs de l’avenir, de travailler à un monde meilleur (…) Ne restez pas au balcon de la vie, vivez-la (…) Jésus n’a pas regardé la vie depuis un balcon, il l’a vécue ; faites comme lui.

    Pape François

    Pourquoi Marseille ?

    « Marseille appartient à qui vient du large », dit Blaise Cendrars.
    Ville monde, port ouvert sur la Méditerranée, berceau du Christianisme en France, cité placée sous la protection de la « Bonne Mère » et premier diocèse au monde à être consacré au Sacré-Cœur, métropole aux quartiers contrastés, terre de rencontre avec l’Islam, ville olympique en 2024 pour la voile et fan de football, territoire à l’accent chantant et au parler coloré, seule ville à avoir un parc naturel national sur son territoire (les calanques), Marseille fascine, dérange, émerveille, bouleverse, met au large.

    Venir à Marseille, c’est découvrir un monde qui pousse à l’ouverture et donne envie d’inventer la fraternité à laquelle nous aspirons tous. Marcher dans Marseille, c’est découvrir avec ses pieds l’urgence de la conversion, la nôtre d’abord, mais aussi celle de nos familles et communautés. Contempler le large depuis Marseille, c’est découvrir qu’il est toujours possible de rêver et de se mettre au service d’un monde plus juste et fraternel.

    A Marseille, sortir dans la ville fait entrer dans l’Évangile.

    Pourquoi Marseille ?

    Explications de Bernard Ricci, membre de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX) et de l’équipe de pilotage.

     

    La famille ignatienne a aussi une longue histoire à Marseille. La première maison des jésuites du XVIIe se visite dans le quartier populaire du Panier. Aujourd’hui, les jésuites sont présents dans deux établissements scolaires, l’un dans les quartiers sud plutôt bourgeois, l’autre dans les quartiers nord au milieu des cités. Un projet de troisième collège à forte mixité sociale est à l’étude dans les quartiers nord. Ils animent le sanctuaire « Saint-Ferréol », l’église du Vieux-Port, et sont impliqués avec d’autres ignatiens dans les activités spirituelles du diocèse. Autre œuvre jésuite importante à Marseille, le Centre Laennec, pour les étudiants en médecine. La communauté jésuite habite en partie en HLM, en partie dans une nouvelle maison près de la place Joliette, avec un nouvel espace apostolique qui sera animé avec la famille ignatienne.

    De Marseille, de nombreux missionnaire ignatiens sont partis au large en prenant le bateau : des Sœurs Auxiliatrices pour la Chine, des Pères Blancs pour le Maghreb, des jésuites pour le Proche et le Moyen-Orient.

    Enfin, il y a 100 ans, Claire Monestès fondait à Marseille La Xavière, des religieuses ignatiennes qui portent l’élan missionnaire de saint François-Xavier, un des premiers compagnons de saint Ignace.

    Bref, une ville à la fois signifiante, inspirante et parlante pour rassembler la famille ignatienne !