Saint Ignace

Qui est saint Ignace ?

Saint Ignace de Loyola (1491-1556) est le fondateur de la Compagnie de Jésus. Il est l’auteur des Exercices spirituels, fruit de son désir d’aider les âmes pour “chercher et trouver Dieu en toute chose”.

Ignace naît en 1491, au château de Loyola en Espagne. C’est un jeune noble initié très tôt au combat des armes et à la vie des chevaliers. Lors du siège de Pampelune en 1521, il est blessé à la jambe par un boulet de canon français. Les Français, vainqueurs, traitent le blessé de manière courtoise et le reconduisant au château familial, à Loyola.

Cloué au lit, Ignace connaît une longue période de convalescence. Que faire ? Lire, bien sûr. Il n’a que deux livres sous la main, l’un sur la vie du Christ, l’autre sur saints. A quoi rêver, alors ? Faire de grandes choses pour Dieu comme saint Dominique, comme saint François, ou bien partir rejoindre la dame de son cœur ? Passant d’un rêve à l’autre, Ignace remarque une chose toute simple qui va inaugurer une nouvelle manière de se rapporter à Dieu.

Quand je pense à ce qui est du monde, je m’y complais beaucoup, mais quand ensuite, fatigué, je cesse d’y penser, je me trouve aride et insatisfait. En revanche, quand je rêve d’aller nu-pieds à Jérusalem, de ne plus manger que des herbes, de me livrer à toutes les austérités comme les saints, non seulement je suis consolé quand je médite sur de telles pensées, mais même après les avoir quittées, je reste satisfait et allègre.

Saint Ignace

Récit, n°8

Cette expérience, point de départ d’un des traits les plus fondamentaux de la spiritualité ignatienne, conduira Ignace sur le chemin de la conversion. Sa première décision sera d’aller à Jérusalem, en pèlerin mendiant. Il a alors 30 ans. Décidé à suivre le Christ, il prend la route en ermite et se retire à Manrèse, petite ville de Catalogne. Il consigne dans un petit livre toutes ses expériences spirituelles et découvertes. Le livret des Exercices Spirituels prend forme.

Ignace passe l’année 1523 à Jérusalem, recherchant les traces de ce Jésus qu’il veut toujours “mieux connaître, imiter et suivre”. A son retour, alors âgé de 40 ans, il part étudier la théologie à Paris. Il partage la chambre de deux autres étudiants : Pierre Favre et François Xavier. Il a déjà en poche quelques feuilles sur lesquelles il a écrit des exercices spirituels, fruits de sa propre expérience de Dieu, qui pourraient aider d’autres personnes dans leur cheminement. Les trois colocataires, devenus amis, partagent ensemble le désir de mener une vie pauvre à la suite du Christ. C’est à Paris qu’Ignace pose les premières fondations de la Compagnie de Jésus.
Ordonné prêtre à Venise en 1537, Ignace se rend à Rome la même année. Trois ans plus tard, en 1540, il y fonde la Compagnie de Jésus et est élu le premier Préposé Général. Ignace de Loyola contribue alors de différentes manières à la restauration catholique du XVIe siècle et la Compagnie de Jésus est à l’origine d’une nouvelle activité missionnaire de l’Église.
Grand mystique, avide de chercher et trouver Dieu en toute chose, il meurt à Rome en 1556 et est canonisé par Grégoire XV en 1622.

C’est à lui que l’on doit, en plus des Exercices spirituels, de célèbres prières telles que Prends Seigneur, et reçois, la prière scoute Seigneur Jésus, apprenez-nous, ou encore Anima Christi.

Pour aller plus loin