Sœur Brigitte Mougey est religieuse chez les Filles du Cœur de Marie, congrégation fondée en 1790.
Elle témoigne : Qu’est-ce que la spiritualité ignatienne ? Et qui est saint Ignace, pour moi ?

Comment avez-vous découvert la spiritualité ignatienne ? Quel est son impact dans votre quotidien ?

C’est en étant accompagnée par un père jésuite que j’ai découvert, il y a maintenant une vingtaine d’années, la  spiritualité ignatienne.

Elle a enrichi ma vie sur les points suivants :

  • Apprendre à contempler : par la relecture, ce que je vis, les personnes que je côtoie, pour me laisser toucher, et percevoir l’œuvre de salut de Dieu ; dans ma prière, contempler le Christ dans son mystère d’amour.
  • Ouvrir mon cœur et mon intelligence, me laisser confirmer, déplacer et discerner les choix à faire avec le désir d’unifier ma vie.
  • Rendre grâce, reconnaitre que tout ce que j’ai : les talents, les êtres qui me sont chers, la santé, les joies du quotidien, le temps, tout cela m’est donné, je le reçois du Seigneur et croire que Dieu me fait confiance pour participer à sauvegarder la vie et la fraternité autour de moi.
  • Grandir en liberté intérieure, me détacher de tout attachement désordonné, de mes partis pris, ne pas vouloir être maître du résultat de mes actions, Dieu est le Dieu de l’Alliance, il restera fidèle et la croissance lui appartient.

Pour vous, qui est saint Ignace ?

Saint Ignace est pour moi un grand frère dans la Foi, qui me transmet des moyens pour mieux éclairer mon itinéraire et mon regard vers Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.

Il m’offre une boussole celle de la joie et de la paix intérieure.

Il est celui qui m’apprend à recevoir toute ma vie, mes relations, les événements comme un Don de Dieu et de ne pas subir ce qui arrive, mais de choisir ce que j’en fais, un lieu de croissance ou non.

Saint Ignace est celui qui me propose une expérience à vivre, celle des Exercices accompagnés, dans laquelle je me mets à l’écoute de mes mouvements intérieurs et du souffle de l’Esprit, ce qui me permet de m’aimer comme enfant de Dieu, de m’accepter en regardant avec lucidité mes forces, mes limites, mes péchés, de prendre en compte mon histoire, mes échecs, mes désirs, et de mieux percevoir et choisir d’avancer vers ce chemin de bonheur où Dieu me conduit en liberté pour respecter tout homme et rendre la terre habitable.

Saint Ignace est celui qui m’apprend qu’il faut se donner les moyens pour mieux se donner aux autres.
Il m’aide à appréhender l’Eglise dans son mystère et à sentir avec l’Eglise.

Saint Ignace a constitué un corps pour la mission, formé de compagnons qui savaient restés unis dans la dispersion, cela m’invite à rejoindre d’autres pour mieux vivre mes engagements.

Pour aller plus loin

Des Belges au large à Marseille : échos d’élèves

Des Belges au large à Marseille : échos d’élèves

Environ 150 élèves et 50 adultes issus de huit établissements scolaires du réseau jésuite en Belgique francophone sont partis « Au large avec Ignace ». Témoignages de nombreux élèves et du P. Bernard Peeters sj.Tous dans le même rafiot Pour la plupart d’entre eux,...